Cédric BARLET - Mesures (jpg - 4308 Ko)
Chêne Périgord (jpg - 454 Ko)

Réseau de références

Un outil indispensable pour tester, innover, informer et former :

  • évaluer les nouvelles techniques, les essences,
  • réaliser des analyses multi-sites,
  • rédiger des documents de synthèse et de vulgarisation,
  • former le personnel pour répondre aux attentes techniques et économiques des propriétaires.

Le côté démonstratif est très important et il est nécessaire de disposer d'une bonne répartition sur l’ensemble du territoire.

Douglas Les Farges -GPF Sud 33 (jpg - 1517 Ko)

Septembre 2006

Peuplier tournée IDF septembre 2006 (jpg - 700 Ko)
Robinier GPF 47 - JUIN 2016 (jpg - 3431 Ko)

Michel RAULT / Dominique MERZEAU

Le réseau de références du CRPF-CPFA est constitué de parcelles forestières sur lesquelles sont recueillies périodiquement des informations sur la croissance, l'état sanitaire, la qualité des arbres, l'état du sous-bois, etc.

La mise en réseau de parcelles réparties sur un territoire étendu et régulièrement suivies selon des protocoles communs permet de dégager des tendances et de conforter les résultats obtenus.

La mise en place et le suivi de dispositifs expérimentaux pour acquérir des connaissances sur de nouvelles techniques nécessitent une collaboration entre la recherche et le développement pour assurer la fiabilité et la légitimité des résultats. Cette collaboration permet aussi une mise en commun du travail d’acquisition des données (mesures et traitements).

L’ensemble repose sur un maillage du territoire pour assurer une animation de proximité.


Objectifs

Le réseau de références sert à élaborer des argumentaires techniques basés sur des données objectives et éclairer l'activité de conseil auprès des propriétaires. Ses objectifs sont donc multiples :

  • Transférer l’information aux conseillers forestiers
  • Disposer de vitrines pour la vulgarisation auprès des gestionnaires et des propriétaires forestiers
  • Répondre aux questions posées par le développement de nouvelles techniques
  • Echanger des connaissances avec l’ensemble de la filière forêt-bois française

 


Les différents types de références

Les différents types de références (jpg - 127 Ko)

Le réseau de références est consitué par différents types de dispositifs complémentaires.

Les peuplements signalés sont des peuplements sélectionnés pour leur caractère remarquable : opération sylvicole intéressante ou plantation d'une essence originale.

Dans les peuplements suivis on réalise des mesures régulières pour avoir des données chiffrées sans qu'il y ait de comparaison avec un témoin.

Dans les parcelles de démonstration on présente une technique sylvicole avec un témoin dans un objectif pédagogique.

Et dans les dispositifs expérimentaux, on teste de nouvelles essences ou de nouvelles techniques selon un protocole assez rigoureux pour permettre une interprétation fiable et robuste de l'effet réel des facteurs étudiés. Ces dispositifs sont pour la plupart co-construits avec des organismes de recherche.

Toutes les parcelles qui constituent le réseau de références sont répertoriées dans la base de données du CNPF ; Ilex, ce qui permet d'organiser et sauvegarder les informations et les données chiffrées ; faciliter le suivi et planifier les campagnes de mesures.


Suivi du réseau

Mesure d'essai (jpg - 248 Ko)
Suivi réseau (jpg - 127 Ko)

Le suivi du réseau consiste à :

  • Organiser et participer aux campagnes de mesures
  • Gérer la base de données commune des parcelles et des mesures
  • Traiter et diffuser les données techniques

Au sein de l'équipe technique, chaque technicien forestier est responsable des références installées sur son territoire. En lien avec les ingénieurs en charge du réseau, il intervient au niveau :

  • de la prospection pour l’ajout de nouvelles références
  • des contacts avec les propriétaires et les gestionnaires pour le maintien des dispositifs selon les protocoles établis, y compris le suivi des interventions sylvicoles et de l’état sanitaire des peuplements
  • des mesures des essais
  • de l'utilisation des références pour la vulgarisation et le développement forestier

Utilisation et valorisation des résultats

Valorisation du réseau (jpg - 150 Ko)
  • Vulgarisation

Le réseau de références est utilisé pour l'organisation de tournées forestières, la réalisation d'exposés de synthèse auprès des groupements de développement, la rédaction de documents techniques et, de façon générale, la diffusion d’information.

  • Recherche

Dans le cadre de programmes collaboratifs tels que le GIS Pin Maritime du Futur, le CRPF contribue aux programmes expérimentaux des organismes de recherche.

Le réseau permet aussi le développement de thématiques non couvertes par la recherche.

  • Formation

Le réseau de références constitue le socle des actions de formation organisées pour les sylviculteurs et les gestionnaires. Il sert aussi au renforcement de l'expertise des techniciens : maîtrise des techniques et des coûts.

Il s'inscrit aussi dans les actions de collaboration avec les organismes de formation forestière.

  • Echange de résultats

Au niveau du CNPF une base de données commune (Ilex) permet un traitement des données au niveau national.

Le CRPF participe aussi à des réseaux européens notamment en lien avec l’Institut Européen de la forêt Cultivée.


Marteloscopes

réunion technique CRPF Aquitaine avril 2017 (jpg - 3205 Ko)

Un marteloscope est une parcelle forestière sur laquelle tous les arbres sont inventoriés et numérotés.

 L’opérateur, en parcourant l’espace, procède à une simulation de décision de coupe, appelée martelage, en consignant le numéro des arbres qu’il choisit d’abattre en fonction de ses propres critères ou d’un cahier des charges imposé.

 Cette opération est alors relayée par un programme informatique qui permet de visualiser les conséquences sur le peuplement voire de traiter et analyser les données à travers différentes dimensions : économiques, écologiques, risques…

 

Projet HAMMER, un réseau européen de marteloscopes créé par 6 centres de formation forestière en Europe : CFPPA de Bazas (France), Tampere University of Applied Sciences (Finlande), CFEA Sergude (Espagne), IES Cidade de Antioquia (Espagne), Instituto Superiore G. Baruffi (Italie), et association Forêt Wallonne (Belgique).

  • Pour travailler sur un outil commun à travers le marteloscope, afin de comparer les méthodologies de construction, d’application, d’apprentissage ainsi que les résultats obtenus.
  • Pour favoriser le partage d’expériences conduites pour la formation des étudiants et des professionnels en gestion et en exploitation forestière.

À consulter :


Adatation des forêts au changement climatique et expérimentations concernant les boisements à but énergétique.

Ce programme élaboré en concertation entre CRPF-CPFA-IDF, DRAAF, FCBA, INRA CAFSA-Alliance Forêt Bois et ETFA a eu l'ambition de demeurer cohérent avec les recherches et les autres actions du Plan Climat de la Région Aquitaine et celles menées au niveau régional (programme "GIS PIN MARITIME DU FUTUR " qui concernent en particulier la variabilité génétique et l'adaptation du pin maritime à la sécheresse).

 Il a bénéficié du concours financier du Conseil Régional d'Aquitaine, de l'Europe (FEDER) et du Ministère de l'Agriculture et de la Pêche

01/10/2008 au 31/12/2012

À télécharger :